Catégories
edito

Ah ! Les Etasuniens…

La première fois que j’ai vu cette expression, j’avoue que ça m’a bien fait marrer ! Et comme il s’agissait d’un média musical spécialisé plutôt sérieux, j’ai trouvé le jeu de mot assez marrant. Sauf que c’est devenu une habitude et presqu’un réflexe. On le lit un peu partout, et ça en devient presque gênant. C’est une très bonne chose que la langue évolue, mais ce serait dommage de se pencher pour devoir la ramasser. Bref, les Etasuniens…!

Outre cette ignominie linguistique, il faut reconnaître que, culturellement, le Rock, le Blues ou le Metal sont nettement plus présents et surtout depuis beaucoup plus longtemps dans la culture américaine. A savoir si c’est mieux… En tout cas, c’est super plaisant de faire ses courses en écoutant Aerosmith ou Lynyrd Skynyrd, ou d’aller poster une lettre sur fond de Bon Jovi ou de Springsteen. Testé et approuvé. Ah, les Etasuniens…!

Pour en venir à Rock’n Force, aux albums chroniqués et aux groupes interviewés, il reste toujours ce fossé immense dans le respect que les artistes ont pour les (petits) médias. Arrivant bons derniers en termes de respect et de courtoisie, nos chers représentants français se maintiennent en pôle position sur l’arrogance et la prétention. Mais pas tous, hein… Bien sûr ! Et rien à voir avec les Paybasiens non plus. Alors, encore bravo les Etasuniens !

Une dernière remarque après un peu plus d’un mois de vie sur le Net pour Rock’n Force, à  laquelle je ne peux résister. Parmi les statistiques en tout genre que livre WordPress quotidiennement, il y en a une qui me surprend à chaque fois : celle des pays qui visitent le site, lequel est écrit en français, rappelons-le. Et très régulièrement, ce sont les Etats-Unis qui arrivent en tête avec d’autres pays anglophones ! Alors, la question se pose : dois-je rédiger mes articles en étasunien ?   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.