Catégories
edito

Trop digital, tu perds ton sang-froid ! [Edito]

Celles et ceux qui suivent Rock’n Force depuis ses débuts, c’est-à-dire bien avant la création du site, peuvent constater des absences régulières sur Facebook, qui reste pourtant un relais intéressant pour suivre les chroniques et les interviews. Plus aussi essentiel qu’il y a quelques mois, ça demeure un petit souci… qui est dû à un algorithme mal-conçu et intraitable. Alors, tout à coup, on devient invisible.

Je ne vais pas écrire une tartine, mais sachez que les causes de restrictions de compte sont multiples. Cela peut venir de la pochette d’un album (n’essayez pas « Balance » de Van Halen, j’ai pris 3 semaines !), d’une réaction irritée suite à un commentaire provenant d’un ou d’une fan à la culture musicale quasi-inexistante et même de dénonciations de frustré(e)s, car on est bel et bien en France !

Tout ça pour vous dire que j’ai encore porté le bonnet d’âne pendant un mois … Mais tout va bien en termes de visites sur le site de Rock’n Force et même sur Instagram (@rocknforcewebzine), dont je ne maîtrise d’ailleurs pas encore tous les rouages, et qui n’est finalement pas très utile. Bref, tout va très bien, même s’il ne vaut mieux rien dire d’impulsif sur ces réseaux sociaux, qui n’aiment plus beaucoup les gens.

Cela dit, si les robots et leurs algorithmes vous ont à l’œil, gardez les vôtres grand ouverts et surtout restez curieuses et curieux ! N’hésitez à venir de temps en temps, il y a toujours du neuf en plus des 500 articles et interviews en ligne (le moteur de recherche est utile). D’ailleurs, le nombre d’albums en février est encore impressionnant. Alors, bonne lecture à vous sur Rock’n Force, et ailleurs, et prenez soin de vous !