Catégories
Heavy metal

Souls Of Diotima : l’émergence du Mediterranean Metal

En rendant son Heavy Metal moins symphonique et plus direct, les Italiens de SOULS OF DIOTIMA ont pris un virage plus épuré que sur leurs précédents albums. Bien réalisé, « Janas » propose un concept original et méditerranéen dans lequel la chanteuse Claudia Barsi excelle.

SOULS OF DIOTIMA

« Janas »

(Diotima Records/Rockshots Records)

C’est en Suède chez le batteur et producteur Oscar Nilsson que les Italiens de SOULS OF DIOTIMA sont allés enregistrer leur quatrième opus, « Janas ». Arborant un solide Heavy metal, l’air du grand nord semble avoir quelque peu raffermi le quatuor qui a laissé de côté les éléments symphoniques de ses précédents albums.

Plus direct et incisif que « The Sorceress Reveals –Atlantis » dont il est pourtant la suite musicale, « Janas » est un concept-album et le deuxième chapitre consacré aux mythes et légendes italiennes. Cette fois, SOULS OF DIOTIMA se concentre sur l’île de la Sardaigne, où le groupe nous emmène voyager et traverser l’Histoire.

Toujours mené par sa chanteuse Claudia Barsi dont la puissance et la clarté vocale se révèle un peu plus sur ce nouvel album, les Transalpins signent des compos nettement plus tranchantes (« The Black Mask », « Janas », « The Dark Lady », « My Roots »). SOULS OF DIOTIMA a véritablement gagné en volume et le fait de proposer des titres plus racés et sans fioriture offre un impact immédiat. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.