Catégories
Extrême

Wardruna : l’envol du corbeau blanc

Malgré ses collaborations à la série Vikings et au jeu vidéo Assassin’s Creed Valhalla, c’est bel et bien WARDRUNA qui occupe l’esprit et la créativité du Norvégien Einar Selvik. Servant la tradition nordique avec ferveur, le musicien livre un album de Néofolk Pagan profond et organique.

WARDRUNA

« Kvitravn »

(Columbia/Sony Music)

Depuis 2009 et la trilogie « Runaljod » suivi de « Skald » en 2018, le multi-instrumentiste Einar Selvik perpétue la tradition ancestrale norvégienne à travers des compositions Néofolk Pagan. Toujours guidé par les anciennes croyances nordiques, WARDRUNA a pour objectif premier de recréer des versions modernisées des sons et de la musique ayant pu exister il y a des siècles.

Une fois encore, « Kvitravn » nous plonge dans un univers mystique et captivant grâce, notamment, à une production très actuelle, authentique et franchement saisissante. Allant jusqu’à utiliser des sonorités captées en pleine nature, WARDRUNA parvient à transporter l’auditeur dans un monde de légendes particulièrement immersif et souvent apaisant (« Synkverv », « Skugge »).  

Accompagné depuis le début par la chanteuse Lindy-Fay Hella et sa voix éthérée qui magnifie encore ce nouvel album, Einar Selvik avance dans des contrées musicales envoûtantes en y insufflant une énergie incroyable (« Kvitravn », « Kvit Hjort »). Profond et chamanique, WARDRUNA ensorcèle par son jeu précis et épuré et livre un album exceptionnel (« Ni », « Andvevarljod »). Un beau voyage initiatique !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.