Catégories
Rock

meliSsmelL : poésie militante

Chaque album de MELISSMELL a quelque chose de réjouissant et par les temps qui courent, celui-ci fait beaucoup de bien. « Les Enfants De Maldonne » dépeint le quotidien de notre société avec conviction en appelant autant à la révolte qu’au réveil populaire. Une leçon de vie et de politique en mode chanson Rock de grande classe.

MELISSMELL

« Les Enfants De Maldonne »

(Dionysiac Records/L’Autre Distribution)

Apparue sur les écrans et dans toutes les bonnes oreilles en 2011 avec le titre « Aux Armes » devenu emblématique, MELISSMELL en a fait du chemin depuis. Aujourd’hui, elle nous revient avec un quatrième album, une fois encore sous forme de brûlot, mais pas seulement. « Les Enfants De Maldonne » est une décharge de chanson Rock balancée par une artiste fougueuse et directe, aussi engagée qu’enragée.  

La voix est toujours aussi éraillée, presque cassée, mais la force qu’elle dégage témoigne d’une puissance portée par une rage constante. Si son style peut parfois paraître trop radical, c’est que MELISSMELL porte en elle, et à travers sa musique, le cri de la révolte contre une injustice omniprésente. Et le propos est toujours juste, souvent colérique, sincère aussi et finalement très touchant.

Parce que tout est toujours politique chez MELISSMELL, son nouvel album l’est aussi, comme une évidence (« Petite Chanson Du Maquis », « Notre Siècle a 20 ans », « Berezina »). Mais l’Ardéchoise ne donne pas dans la gouaille, car si le verbe est haut, la sensibilité n’est jamais très loin (« Animale » et le très bluesy « La Prière »). Entre émotion brute et contestation, l’appel à un sursaut collectif de la chanteuse reste revigorant et salutaire. Bravo et merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.