Catégories
Heavy metal

Stranger Vision : un horizon dégagé

Avec un tel line-up et autant de guests, on est en droit d’attendre de ce premier album de STANGER VISION qu’il soit abouti, percutant et qu’il fasse la part belle à un Heavy Metal mélodique, racé et efficace. Et c’est le cas de « Poetica » qui, malgré sa longueur, ne souffre pas de tempos morts. Le quintet livre un très bon album épique et convaincant.

STRANGER VISION
« Poetica »
(Pride & Joy Music)

Sur le papier, STRANGER VISION peut sembler être un projet de plus sorti tout droit d’un studio où se seraient réunis des musiciens talentueux, reconnus et aguerris de la scène Heavy Metal italienne. Créé en 2019, le quintet compte bel et bien sur ce premier album pour entamer une longue carrière et poser les fondations d’un groupe qui doit s’inscrire dans la durée.

Très bien produit par Simone Mularoni (DGM), « Poetica » se démarque d’entrée des réalisations transalpines récentes souvent trop lisses et sans surprises. Mené par Ivan Adami au chant (ex-Angels Fall), STRANGER VISION présente un Heavy Metal très moderne et mélodique, où se mêlent des influences progressives et symphoniques assez discrètes. Loin d’être pompeux, le style des Italiens est incisif et puissant.

Sur plus d’une heure, le groupe propose des morceaux qui s’inscrivent dans la lignée de Savatage, Symphony X ou Blind Guardian avec une touche très personnelle. Sur « Poetica », STRANGER VISION a aussi invité des musiciens de prestiges comme Zachary Stevens (Archon Angel), Alessia Scolletti (Temperance) et Fabio Dessi (Hollow Haze) notamment. Et tout ce beau monde apporte beaucoup de relief à ce très bon premier album.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.