Catégories
Hard Rock Heavy metal

Drenalize : coup de boost

Nerveux et relevé, ce deuxième album de DRENALIZE vient confirmer, s’il fallait en douter, que le Hard Rock hexagonal a de beaux jours devant lui. Mélodique et accrocheur, « Edge Of Tomorrow » est aussi percutant que convaincant. Sans tomber dans la facilité, le quintet fait preuve d’originalité et les labels ne devraient pas tarder à se manifester.

DRENALIZE

« Edge Of Tomorrow »

(Independant)

Originaire de la région de Metz, DRENALIZE a mis sept ans pour livrer son deuxième album et après « Destination Everywhere » en 2015, « Edge Of Tomorrow » vient certifier les belles choses entrevues à ses débuts. Toujours autoproduit, le groupe peut miser sur la vigueur de son chanteur, la virtuosité de ses deux guitaristes et son explosive rythmique, dans laquelle figure d’ailleurs le batteur de Crystal Throne.

Sur les bases d’un Hard Rock estampillé 80’s et début 90’s, les Lorrains se montrent explosifs à l’image de la pochette de « Edge Of Tomorrow », sur laquelle le frontman Chris Voltage se montre en phase avec l’ambition de ce nouvel opus. DRENALIZE n’a pas froid aux yeux et grâce à des riffs acérés et des morceaux mélodiques, mais jamais mielleux, il relève le défi avec brio et un enthousiasme débordant.  

Passé une courte intro instrumentale qui donne le ton, les Français sortent les crocs sur « Strangers In The Night », « No Miracle » et « Into Madness », qui libèrent un côté plus Heavy et tranchant. DRENALIZE n’en oublie pas pour autant de se fendre d’une ballade plutôt bien vu, qui nous renvoie à des combos comme Cinderella avec élégance. Le quintet signe donc un bel album avec beaucoup d’assurance et de créativité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.