Catégories
Alternative Rock Metal Power metal

Oversense : regard sur un monde malade

Contrairement au Metal de tradition allemande, OVERSENSE prend des chemins de traverse en évoluant dans un Modern Melodic Metal qui tient autant du Rock Alternatif US que du Power Metal scandinave. Un grand écart avec ce « Egomania » très bien géré et mené de main de maître par un quatuor explosif.

OVERSENSE

« Egomania »

(Dr. Music Records)

Fondé en Allemagne en 2012, OVERSENSE présente son deuxième album, « Egomania », quatre ans après « The Storyteller » qui avait lancé le groupe. Et il semblerait que ce nouvel opus soit réellement celui de la maturité, tant la production et surtout la composition des morceaux sont d’un tout autre niveau. Le quatuor affiche une volonté et une inspiration grandissante, à l’instar d’une fan-base qui explose bien au-delà de ses frontières.

Composé depuis ses débuts de Danny Meyer (guitare, chant, claviers), Patrick Lippert (batterie), Marco Volpert (basse) et Jasmin Pabst (guitare), OVERSENSE combine des éléments Metal et Rock très actuels pour en extraire un style véloce, vivifiant et très mélodique. Ainsi, de passages de Rock Alternatif ou carrément Power Metal, le spectre toujours Heavy des Allemands est très large. Et les virevoltantes rythmiques conjuguées aux riffs racés emballent vraiment cet album.

Malgré les ambiances et les styles différents à l’œuvre sur « Egomania », OVERSENSE affiche une identité originale et cette variété sert bien les Germaniques. Puissant et très entraînant, les morceaux s’enchainent dans une belle harmonie (« Toast To The Devil », « The Longing », « Tear Me Down »). A noter les deux très bons duos avec les chanteuses Herma Sick (Sick N’Beautiful) et Ulli Perhonen (Snow White And Rose Red) qui apportent une belle fraîcheur à l’album.

Une réponse sur « Oversense : regard sur un monde malade »

[…] RocknForce.com (FR): Trotz der unterschiedlichen Stimmungen und Stile auf „Egomania“ überzeugen OVERSENSE mit ihrem einzigartigen musikalischen Stil und die deutsche Band profitiert von dieser Vielfalt. Kraftvoll und sehr eingängig, folgen die Tracks in schöner Harmonie aufeinander („Toast To The Devil“, „The Longing“, „Tear Me Down“). Hervorzuheben sind die beiden sehr gelungenen Duette mit den Sängerinnen Herma Sick (Sick N’ Beautiful) und Ulli Perhonen (Snow White And Rose Red), die dem Album eine schöne Frische verleihen. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.