Catégories
Blues

Bad Daddy : le son de Chicago

Il y a des rencontres qui dégagent immédiatement une certaine magie et qui donnent lieu à des interactions exceptionnelles. C’est très exactement ce qu’il s’est passé entre les guitaristes Paul Waring et Pete Galanis au sein de BAD DADDY pour donner vie à « It’s A Mad Mad Bad Dad World », un album de Blues à la fois classique et envoûtant, façon vaudou.

BAD DADDY

« It’s a Mad Mad Bad Dad World »

(PieHole Records)

BAD DADDY nous arrive tout droit de Chicago et cela s’entend ! Imprégnés de la culture Blues locale et surtout de ce son si caractéristique, le guitariste Pete Galanis et son comparse, également six-cordiste et chanteur du groupe, Paul Waring se sont croisés l’an dernier autour d’un verre et ont tout simplement décidé de faire un disque ensemble.

Fondé par Waring, BAD DADDY s’affiche avec un deuxième album, « It’s A Mad Mad Bad Dad World », le premier où collaborent à part égale les deux musiciens. Et il faut bien avouer que c’est un régal, tant leur son de guitare respectif est reconnaissable et personnel. D’ailleurs, ils s’en amusent tout au long des dix titres de l’album en les faisant se répondre.

Inspiré et entraînant, le Blues classique du groupe se conjugue avec des racines roots, qui apportent beaucoup de fraicheur. Très complices, Paul Waring et Pete Galanis, accompagnés par Ari Seder (basse) et Jason Edwards (batterie), livrent neuf très bonnes compositions et une reprise de Mighty Sam McClain presque vaudou. BAD DADDY ensorcelle tout en douceur.  

Catégories
Hard Rock

[Going Faster] : Smith/Kotzen / Balls Out

Parce qu’il y a beaucoup, beaucoup de disques qui sortent et qu’il serait dommage de passer à côté de certains d’entre eux : [Going Faster] se propose d’en mettre plusieurs en lumière… d’un seul coup ! C’est bref et rapide, juste le temps qu’il faut pour se pencher sur ces albums, s’en faire une idée, tout en restant toujours curieux. C’est parti !

SMITH/KOTZEN – « Better Days » – BMG

En mars dernier, la collaboration entre Adrian SMITH et Richie KOTZEN avait littéralement soulevé l’enthousiasme. Ce premier album éponyme entre le membre d’Iron Maiden et le guitariste caméléon avait créé la surprise, tant l’entente entre les deux hommes était manifeste. Quelques mois plus tard, le duo revient avec un EP de quatre titres, « Better Days », peut-être un peu plus classique, mais toujours aussi relevé et efficace. Virtuoses sans être démonstratifs, SMITH & KOTZEN signent à nouveau la production que le mix de Kevin Shirley vient mettre en lumière. Un trio de choc ! Entre échanges vocaux et guitaristiques, le duo régale encore et rivalise de créativité au niveau des riffs et des solos. « Better Days » est à mettre en toutes les mains en attendant la suite.

BALLS OUT – « Volume 1 – Get Dirty » – Rock City Music Label

Plutôt que de sortir un album comme tout le monde, les Niçois de BALLS OUT préfèrent se lancer dans une trilogie d’EP, donc voici « Get Dirty », le premier volume. Et la mise en bouche est aussi musclée que savoureuse. Le quatuor envoie du Hard Rock comme on n’en entend aujourd’hui que bien trop peu. Directs et rentre-dedans, c’est à grands coups de riffs que les Français nous embraquent dans un tourbillon, où la tradition et la modernité font bon ménage (« Back To Real », « El Guapo Gonzo »). Solide et tranchant, BALLS OUT ne tremble pas et joue autant sur l’impact des mélodies que sur des rythmiques massives (« Big Load »). Et cerise sur le gâteau, Rusty Brown (Electric Mary) vient électriser « Get Dirty (Wild And Nasty) » avec brio. L’attente va être longue jusqu’au suivant…